• Mal au dos

    La Sophrologie peut-elle nous aider ?

    Si oui, comment ?

    Il y a quelques mois, j’avais été contactée dans le cadre de la thématique du mal de dos.

     

    Au départ, je me suis interrogée pour voir ce que je pouvais éventuellement apporter en tant que Sophrologue. Je ne suis ni médecin ni kiné …

     

    Après réflexion je me suis dit que la Sophrologie pouvait effectivement apporter quelque chose. Comment ?

     

    Certaines douleurs, certains maux sont de l’ordre du psychosomatique ou somato-psychique, selon l’expression fréquemment utilisée par le Docteur Debelle. Les mots ont leur importance. En effet, quand on parle de psychosomatique, on imagine que cela se passe dans la tête de la personne. Si quelque chose se passe effectivement « dans la tête », il existe néanmoins une réalité somatique tangible au niveau du corps.

     

    Notre corps est la porte d’entrée vers nous-mêmes.

    En sophrologie, nous apprenons à être tout d’abord conscients de notre corps – conscience de notre corps, de sa forme, de sa mesure, de ses différentes régions, de notre posture, …

    Conscience de notre corps mais aussi conscience de nos sensations, perceptions, de nos tensions mentales et corporelles.

     

    Les effets du stress sur notre corps

    Les situations de stress ont des répercussions sur nos tensions musculaires et sur notre posture. Le stress en excès a des conséquences sur notre corps : le mal de dos, par exemple. D’autres régions du corps peuvent également être concernées. Chez certains, ce seront la nuque ou les épaules. Chacun a « sa façon » d’exprimer ses excès de stress. Il y a là aussi tout un langage symbolique.

     

    La sophrologie nous amène à des prises de conscience, ce qui constitue un premier pas nécessaire. Elle nous aide à être plus détendus. Nous évitons les tensions musculaires inutiles.

     

    En sophrologie, nous apprenons à être plus conscients de notre corps et de notre posture.

     

    Nous travaillons en adoptant de bonnes postures (debout, assis). Nous apprenons aussi à adopter un bon port de tête.

     

    Certains exercices, comme l'exercice des hémicorps, nous aident à redéployer toute notre corporalité. En effet, en situation de stress, nous avons souvent tendance à être repliés sur nous-mêmes.

     

    Même si le but de ces exercices ou de ces postures n’est pas la thérapie du dos, ils ne peuvent qu’être bénéfiques. L'objectif de la sophrologie est le mieux-être. Ses effets secondaires sont uniquement positifs.

    ×
    Droits d’auteur 
    Ce site est ma propre création et est protégé par la législation relative aux droits d’auteur. Toute copie, adaptation, modification, en tout ou en partie, sous quelle que forme et par quelque moyen que ce soit, en est strictement interdite sans mon autorisation préalable. Le non-respect de ces règles est passible de poursuites civiles ou pénales.